Timbres-monnaie et monnaie sur timbre

Timbres-monnaie et monnaie sur timbre

 

Les timbres-monnaie (  encased postage stamp ) naquirent aux Etats-Unis, dès 1862 lors de la guerre de Sécession (1861-1865) grâce à John Gault qui déposa un brevet le 12 août 1862.

 

Le timbre pouvait de trouver :

  • sur un support métallique

  • ou en carton.

En France, c’est deux ans après la première guerre mondiale, que l’usage du timbre-monnaie apparût. Les réserves de métaux nobles, principalement le cuivre et le laiton étaient au plus bas, l’État ne produisant plus de pièces à faible valeur faciale.

Devant cette pénurie, les initiatives privées ou semi-publiques se multiplient, ainsi on utilise comme monnaie de nécessité un timbre contenu dans une pochette de cellophane, le tout fermé par une bandelette publicitaire.  Cependant ce support est trop fragile. C’est le 29 mars 1920 que Édouard Bouchaud-Praceiq dépose le brevet d’un jeton métallique. Ce dernier se présente sous la forme d’un premier support rond dans lequel est enchâssé le timbre et d’un disque transparent en mica au dessus, le tout scellé par un fermoir métallique. La partie métallique du jeton porte généralement une publicité. Ces jetons de nécessité ou timbres-monnaie connaissent un fort succès jusqu’en  1923-1924, date à laquelle la petite monnaie émise par l’État fut de nouveau en circulation en quantité suffisante.

Un industriel FYP, s’est lancé dans l’émission de jetons de nécessité. Il en fabrique de deux types, les premiers en fer-blanc, ont sur leur verso une publicité  peinte alors que les seconds, fabriqués en aluminium portent une publicité en relief. La majorité de ces jetons mesure 33 mm de diamètre et le timbre présent sous la capsules de mica est généralement au type semeuse camée ou lignée et d’une valeur allant de 5 à 25 centimes. Le fond, autour du timbre, est de couleur variée. Si les timbres-monnaie n’ont jamais été reconnus officiellement, que ce soit par le Trésor Public ou par la Poste, ils ne firent cependant l’objet d’aucune interdiction officielle. Un des plus gros utilisateur de ces jetons, fut le Crédit Lyonnais, mais on trouve aussi d’autres banques (  Société Générale, Société Marseillaise de Crédit…), des journaux (L’Intran…), des commerces, des hôtels, des usines qui promeuvent leurs produits (Waterman, Spidoleïne, Pilules Pink, Boissons anisée, …).

On peut aussi trouver les timbres sur support carton.

Cet usage sur support carton  s’est aussi développé dans les colonies françaises :

  • Cote d’Ivoire

En 1989, pour la journée du timbre, un timbre de Cote d’Ivoire  a été émis en souvenir des timbres-monnaie.

  • Guinée,   le cachet « valeur d’échange » apparaît, sur trois types de timbres différents,

la valeur étant celle du timbre surchargé imprimée au dos.

  • Madagascar de 1916 à 1922;

au dos du carton apparaissent un chien ou un zébu.

 

  • Nouvelle Calédonie, le timbre est placé dans un jeton métallique,

et porte une publicité pour une banque au dos.

 

 

Divers pays   d’Europe ont utilisé des timbres-monnaie dans la période suivant la première guerre mondiale : Allemagne, Autriche, Belgique, Italie.

Pour la Russie, le verso du timbre était imprimé pour préciser la validité comme monnaie.

Un tel usage est aussi été développé par le gouvernement républicain espagnol.

La valeur de ces timbres-monnaie se trouve généralement dans les catalogues numismatiques. C’est cependant un pan à part entière de la philatélie.

 

Dans une deuxième partie, nous allons montrer quelques exemples de  timbres représentant des monnaies, mais sans dépasser le cinquième siècle de notre ère.

Pour l’aire méditerranéenne, avant la période romaine, nous examinerons des timbres des pays suivants

Bulgarie

  • Deroni (Thrace, (VIe s. av. JC),

  • Roi Senthus de Thrace (IVe-IIIe s. av. JC),

  • Philippe II de Macédoine (tetradrachme,IVe s. av. JC),

Chypre

  • Alexandre le Grand (- 356 à – 323)

  • Arsinoé II (-316 à -270), reine d’Egypte

  • Ptolémée VII, roi d’Egypte de la dynastie des Lagides ((-182 à -116)

  • statère d’Idalion (- 460 avant Jésus-Christ)

  • Général macédonien Demetrios Poliorcète (-336 à -283), Tetradrachme argent (295 avant JC)

Grèce

  • Monnaie de Syracuse  (V e s. av. J.C.)

  • Alexandre le Grand  ( Macédoine, IV e s. av. J.C.)

 

 

Empire romain

 

Jules César ne fut jamais empereur (- 100 à – 44).  Les monnaies sont représentées successivement sur  timbre luxembourgeois et suisse.

Nous avons retenu ensuite quelques  timbres où un empereur ou impératrice figurait.

  • Auguste, premier empereur romain (-63 à -14)

 

  • Claude (10-54), quatrième empereur romain sur ce timbre du Royaume-Uni,

 

  • Galba (-3 à 69), empereur en 68 sur ce timbre espagnol,

  • Hadrien (76-136), sur ce timbre belge (monnaie de gauche),

  • Trajan (98-117), successivement  sur timbres de Chypre, Roumanie et  Yougoslavie,

  • Faustine, épouse d’Antonin le Pieux (138-161),

  • Aurélien (214-275), successivement sur timbre belge présenté plus haut (monnaie de droite) et timbre yougoslave,

  • Probus (232-282)  sur ce timbre de Yougoslavie a  facilité l’implantation du vin en Gaule,

  • Dioclétien (244-311),

  • Hélène ( vers 247-vers 330), mère de Constantin , épouse de Constance-Chlore,

)

  • Constance II (317-361),

  • Valens (328-378).

Gaule

On peut aussi trouver des reproductions de monnaie gauloise émises avant l’ère romaine.

*

 

Bibliographie

Pour les timbres-monnaie, voir

  • Allemagne : http://collectiondemonnaie.net/tmallemagne/
  • Belgique : https://fr.numista.com/forum/topic2218.html
  • Espagne  : http://timbresetlettres.blogspot.fr/2011_04_13_archive.html
  • Etats Unis : https://arago.si.edu/category_2036357.html
  • Etats Unis, Allemagne, Autriche et France : https://www.stamp-collecting-world.com/encasedpostagestamps.html
  • France : http://www.numismatique.com/forum/topic/10659-timbre-monnaie
  • Divers pays; http://www.cercle-numismatique-dainvillois.fr/les_timbres_monnaie.php5

et pour en savoir plus encore :

  • Les timbres-monnaie , la lettre de l’ARP (Amicale Rennaise Philatélique, n° 33 janvier 2018)
  • Billets et tickets d’outre-mer par Georges Bayle (courriel : bayle-georges@orange.fr)

 

Une pensée sur “Timbres-monnaie et monnaie sur timbre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*