Les grues (oiseaux) par le timbre

 

Les grues (oiseaux) par le timbre

Les Gruidés sont une famille de grands oiseaux terrestres.

Dans le genre Balearicinae, on trouve 2 espèces : Balearica regulorum – Grue royale- et  Balearica pavonina – Grue couronnée-.

Dans le genre des Gruidae, les treize espèces sont les suivantes :

Grue antigone – Grus antigone –

Grue blanche -Grus americana –

Grue brolga- Grus rubicunda –

Grue du Canada -Grus canadensis –

Grue caronculée – Grus carunculata –

Grue cendrée – Grus grus –

Grue à cou blanc -Grus vipio –

Grue à cou noir   – Grus nigricollis –

Grue demoiselle -Grus virgo –

Grue du Japon -Grus japonensis –

Grue moine – Grus monacha –

Grue de paradis -Grus paradisea –

Grue de Sibérie -Grus leucogeranus –

Celles qui sont représentées sur timbre sont classées dans l’ordre alphabétique du nom français. La liste n’est pas forcément exhaustive et nous n’avons pas recensé tous les timbres concernant les grues.

Grue Antigone (Grus Antigone)

La race sharpii est un migrateur de faible distance dans le centre de la péninsule indochinoise,

 

, au Sud-Pakistan, au  nord de l’Inde, au Népal et  au Bangladesh.

Elle niche au Myanmar, Cambodge, Sud-Laos et Sud-Vietnam  et hiverne au Vietnam.

Grue blanche

C’est le plus gros oiseau d’Amérique. Il vit en Amérique du Nord et est en voie de disparition.

Grue Brolga 

Elle vit au  nord de l’Australie  principalement.

Grue du Canada (grus canadensis)

Cette grue vit en Amérique du Nord, France et Russie.


 

Grue caronculée ( grus carunculata  ou bugeranus carunculatus).

 Elle vit au sud de l’Afrique.

 


Grue cendrée ( grus grus )

Elle vit en Europe, Amérique du Nord, Asie, Afrique et est  migratrice.

 

Grue à cou blanc (Grus vipio) 

Elle vit dans les  tourbières en Russie.

 

 

Grue couronnée  (Balearica pavonina)

Elle vit en savane aride de l’Afrique au sud du Sahara.

 

Grue demoiselle (grus virgo)

Son aire de nidification habituelle est  située en Asie Centrale et dans l’extrême est de l’Europe pour migrer en direction de l’Asie méridionale et plus particulièrement en Inde.

 

Grue du Japon ou  à couronne rouge (grus japonensis)

Elle vit au Sud-Est de la Russie (en Sibérie), en Mongolie, au Nord-Est  de la République populaire de Chine,  en Corée (du Nord comme du Sud), ainsi qu’au Japon.

 

On la trouve abondamment représentée sur timbre japonais.

 

 

Grue moine ( grus monaca)

Elle vit en Russie (en Sibérie), en Mongolie, en  République populaire de Chine,  en Corée (du Nord comme du Sud), ainsi qu’au Japon et en Inde.

 

 

Grue de paradis ( grus paradisea )

Oiseau national de l’Afrique du Sud, elle vit aussi en Namibie.

 

Grue royale (Balearica regulorum)  vit dans les savanes sèches du sud du Sahara.

 

Grue de Sibérie (grus leucogeranus)

****

 

Les grues ont été représentées dans l’art chinois,

et japonais.

 

Les grues se retrouvent dans des contes japonais :

  • grue blanche (femme oiseau) : il y a très longtemps, au Japon, vivait un tailleur de voiles solitaire appelé Osamu. Sa maison se trouvait loin au-dessus de la mer, sur le sommet d’une colline. C’est là qu’il tissait ses voiles en regardant les marais salants où s’ébattaient des grues. Tout en cousant et filant, il se disait souvent :     « Comme les grues sont belles. De tous les oiseaux, ce sont elles qui ressemblent le plus aux voiles des bateaux. Le vent gonfle leurs ailes. » Lisez la suite sur le site  internet cité en bibliographie..

  • la grue tisseuse transformée en femme (YT 1101 à 1103) : il était une fois un jeune homme qui vivait seul dans une petite maison à l’orée de la forêt. L’hiver était rigoureux et une épaisse couche de neige recouvrait la campagne. Un soir, alors qu’il rentrait chez lui et marchait péniblement dans la neige il entendit des plaintes. Il se dirigea vers le champ d’où montaient celles-ci et découvrit une grue allongée sur la neige. L’oiseau avait une flèche plantée dans l’aile. Le jeune homme, qui avait bon coeur, se pencha et retira doucement la flèche. L’oiseau, libéré, s’envola et disparut dans le ciel. Le jeune homme rentra chez lui. Il était pauvre et sa vie n’était pas facile. Personne ne venait jamais le voir, aussi ce soir là, quand à la nuit tombée, on frappa à sa porte, il se demanda qui pouvait bien lui rendre visite à une heure si tardive. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir sur le seuil une belle jeune fille! Lisez la suite sur le site  internet cité en bibliographie.

  • Urashima Taro : il était une fois un jeune homme, prénommé Urashimataro, qui vivait avec sa mère dans un petit village au bord de la mer. Tous les jours il allait pêcher, et il survivait ainsi avec sa mère grâce aux poissons qu’il capturait. Un jour, bien qu’ayant passé toute la journée en mer, Urashima Taro ne ramena que trois poissons, et ce fut le cœur gros qu’il rentra chez lui.
    Sur la plage, un groupe d’enfants chahutait. Le jeune homme, se demandant ce qui pouvait bien les amuser autant, se dirigea vers eux. Les enfants avaient attrapé une tortue et la maltraitaient.  Lisez la suite sur le site  internet cité en bibliographie.

 

 

La grue est aussi traitée en origami. La légende des mille grues  est originaire du Japon, où l’origami est très pratiqué; elle raconte que si l’on plie mille grues en papier dans l’année, retenues ensemble par un lien, on peut voir son vœu de santé, de longévité, d’amour ou de bonheur exaucé. Ces trois timbres japonais ( YT 1760, YT 1432, YT 1471) sont destinés à affranchir des lettres de félicitation et de condoléances.

 

Terminons sans faire le pied de grue.

Bibliographie

Catalogue des timbres d’oiseau

conte  grue blanche : https://contesarever.wordpress.com/2012/03/02/la-femme-oiseau/

conte la grue tisseuse : http://www.contes.biz/conte-792-Un_oiseau_reconnaissant.html

conte Urashima Taro : https://www.iletaitunehistoire.com/genres/contes-legendes/lire/urashimataro-biblidcon_067

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*