Timbres de fantaisie

Des timbres de fantaisie avaient été mentionnés dans la conférence sur les “Timbres libellés en Francs dans le monde” , voir mini-conférence à ce titre.


Ces timbres n’ont de postal que l’aspect. Ils sont à différencier des faux (copies de timbres existants, soit pour tromper la poste, soit pour tromper les collectionneurs), des non-émis, des timbres locaux. Mais comment peut-on alors les repérer. Chercher dans les catalogues  permet de constater qu’ils ne sont pas répertoriés; pour les timbres émis depuis 2002  le site WNS permet de vérifier l’authenticité postale . On peut aussi consulter le site de l’UPU qui indique clairement les émissions illégales. Des catalogues ayant pignon sur rue peuvent être abusés, voir  Mirdicie, sous la rubrique “Albanie“; des sociétés philatéliques peuvent aussi se tromper.

Quelle peut donc être la définition de tels timbres poste supposés : il est possible de proposer : toute vignette d’apparence postale, mais qui n’a pas été émise par une autorité postale ou à la suite d’un accord avec celle-ci, ou pour suppléer une carence dans le fonctionnement d’une autorité postale (timbres de grève) . On peut aussi les appeler timbres (vignettes) de fantaisie  ou apocryphes. Cette définition est conforme à celle donnée pour le terme ” cinderella stamps” dont la définition est ” all the stamps that are not regular postage stamps related”.

Ces timbres ne doivent pas être confondus avec ceux des postes locales qui sont tout à fait authentiques et utilisés dans des conditions bien définies.


Pour poursuivre l’étude, il est possible de consulter l’ouvrage de Clapier, qui aborde aussi d’autres catégories de timbres que ceux de fantaisie, sans toujours faire clairement la différence.

Dans ce domaine du timbre fantaisie, on peut aussi consulter les ouvrages de Melville qui parle de « phantom philately «  et appelle  ces vignettes «  Bogus stamps » et poursuivre des recherches en interrogeant le mot anglais “cinderella”.

Nous illustrerons d’abord quelques cas bien connus et renvoyons aussi sur l’article présenté sur ce site “Occusi –Ambeno : un état indépendant?” Occussi-Ambeno sont des  territoires géographiquement existants du Timor-Leste mais qui n’ont jamais émis, sous cette dénomination, de timbres authentiques.

Dans la bibliographie, nous avons aussi mentionné des sites répertoriant des timbres indésirables, illégaux ou illicites. Ils sont souvent à rapprocher de ce que nous avons appelés ici des timbres ( vignettes) de fantaisie.

Ces supercheries ont commencé au dix-neuvième siècle

Une des premières supercheries postales a concerné la République de Counani, territoire ( d’au moins 270 000 km2) existant aux confins de la Guyane française et du Brésil et contesté à la fin du dix-neuvième siècle Des courriers affranchis de timbres  de la république de Counani sont même connus. En 1889, toutes ces fantaisies ont été commandées par Jules Gros, premier président de la République et Adolphe Brézet, deuxième président en 1893. Diverses émissions d’un dessin hésitant sont connues. Le territoire fut définitivement attribué au Brésil en 1890. Cela n’empêche pas Brézet de continuer à émettre des timbres jusqu’en 1908.

Cette forme de timbres a plu à d’autres faussaires puisqu’on retrouve dans les années 1960, une série de timbres du Katanga avec la même forme de timbres.

Parlons du Royaume de Sedang, créé en 1889 par un aventurier français. C’est l’épopée de  Charles-Marie David de Meyrena dans  la tribu des Sedang au Laos en 1888, avec la bénédiction du gouverneur français de l’ANNAM qu’il faut brièvement narrer : il se proclame souverain sous le nom de Marie premier et  crée par décrets en 1888 un service des postes, puis fait émettre des timbres portant les armoiries de sa famille. La presse philatélique reconnaît ces timbres et les timbres entrent dans les catalogues avec une forte cote.  A la suite d’escroqueries et d’emprunts frauduleux, Marie 1er s’enfuit, se réfugie à Singapour où il meurt en 1890. Deux émissions ont été faites, la première, sans doute imprimée à Shangaï et de facture grossière, introuvable aujourd’hui, la seconde, imprimée à Paris, peu courante cependant, illustrée ci-dessous.

L’imagination est sans borne, car dans certains cas le territoire soi disant concerné n’avait aucune existence.

Un site internet recense plus de 1000 pays plus ou moins imaginaires ayant émis des vignettes.

****

Nous donnerons ci après quelques exemples de timbres (vignettes ) de fantaisie  traités dans  l’ordre alphabétique des « pays ».

 

Abkhasie 

A la suite d’une guerre de deux ans, ce territoire de 8653 km2 et 250 000 habitants, ayant pour capitale Soukhoumi et appartenant à la Géorgie, s’est autoproclamé en 1994 Etat avec l’aide de la Russie et a depuis émis des centaines de timbres non reconnus.

Remarque : Pour les territoires qui faisaient partie de l’ancienne Union Soviétique, il faut rappeler ce que disait le cercle philatélique franco-russe : Des « timbres » au nom de « républiques » fantaisistes sont émis pour tromper les philatélistes qui souffraient d’un manque d’information. Certains timbres d’Abkhazie, d’Ossétie, de Transnistrie ou de Tchétchénie peuvent présenter de l’intérêt. Au fur et à mesure du développement de l’inflation les lettres se chargent de timbres. Des cachets, des étiquettes complètent les valeurs faciales des entiers postaux. Cette période dure jusqu’en 1995.

 

Adjarie, Batoum

L’Adjarie et le port de Batoum, capitale de ce territoire autonome,  font partie dela Géorgie. Batoum  avait émis des timbres reconnus lors de son occupation britannique en 1919. Après 1990, toute émission avec les légendes “Abkhazia” et “Batoumi ” ne sont que de fantaisie.

 

Albanie

Les émissions de timbres de fantaisie ont été nombreuses lors de l’indépendance de ce pays entre 1912 et 1923. Les séries les plus connues sont celles dites de Mirdicie, région où s’est produite une insurrection en 1921 ;  les 12 vignettes portent un aigle à deux têtes et ont été un temps répertoriées dans les catalogues Yvert et Tellier. Cette émission a été faite après la fin du soulèvement.

Après la deuxième guerre mondiale, des séries de bienfaisance ont été émises, notamment en 1952 pour la poste aérienne (huit vignettes). Là aussi les journaux philatéliques ont annoncé ces émissions ; les postes albanaises ont fait ensuite connaître qu’il s’agissait de faux (Chapier p 14-16)

 

Auckland

Deux vignettes ont été émises en 1915 pour les iles Auckland dépendantes dela Nouvelle Zélande et à 350 milles de ce pays. Elles n’ont jamais eu d’utilisation postale.

 

Azerbaidjan

A priori six vignettes différentes ont été imprimées en 1918 en Italie à Udine si l’on en croit l’ouvrage de Chapier à la page 37. Diverses surcharges et oblitérations ont été faites ultérieurement.

 

Bashkortostan (Bachkirie), république de l’actuelle Fédération de Russie

Les timbres émis ne sont que de fantaisie comme l’attestent les circulaires de l’U.P.U. (N°302 du 13 juillet 1998 et n° 15 du 14 janvier 2002).

Il s’agit d’une république de 143600 km2 et 4 millions d’habitants, de la fédération de Russie entre la Volga et l’Oural dont la capitale est Ufa.

 

Bouriatie, république de l’actuelle Fédération de Russie

C’est une république autonome, dont la capitale est Oulan-Oude. Elle a une superficie de 351334 km2 et une population de 960 000 habitantes et borde le lac Baïkal situé en Sibérie ; elle est intégrée à la fédération de Russie.

Les timbres émis ne sont que de fantaisie comme l’attestent les circulaires de l’U.P.U. (N°302 du 13 juillet 1998 et n° 15 du 14 janvier 2002).

 

Breizh

Cette vignette illustre la bataille de Ballon qui opposa le 22 novembre 845 les troupes franques de Charles II le Chauve et les troupes bretonnes de Nominoé qui remporta la bataille. Elle fut à l’origine de l’unité bretonne. Cette vignette a sans doute été inspirée par un mouvement indépendantiste.

 

Brunei , sultanat indépendant du Pacifique

D’après Chapier p. 44, des timbres furent vendus aux collectionneurs dans le courant de l’année 1895 ; ces vignettes auraient été commandées par le sultan de ce pays , mais jamais utilisés (10 valeurs). Ultérieurement , il a été affirmé qu’on pouvait les trouver sur lettre car leur utilisation postale avait été confirmée par la poste de Brunei.

 

Croatie

Après la seconde guerre mondiale, les organisations de réfugiés ont procédé à l’émission d’une petite vingtaine de vignettes (Chapier p. 61).

 

Dagestan

Le Dagestan est une république autonome de la fédération de Russie située près de la mer Caspienne ; sa superficie est de 50300 km2 ; peuplée de près de 3 millions d’habitants , elle a pour capitale  Makhachkala.

Les timbres émis ne sont que de fantaisie comme l’attestent les circulaires de l’U.P.U. (N°302 du 13 juillet 1998 et n° 15 du 14 janvier 2002).

 

France

 En page 73, l’ouvrage de Chapier mentionne qu’en 1875, une série de vignettes à 10c et 15 c ((8 au total) ont été émises dentelées et non dentelées avec l’effigie du comte de Chambord qui  était prétendant au trône de France sous le nom d’Henri V.

En 1887, c’est le général Boulanger, ministre de la guerre, qui tenta de prendre le pouoir et a fait imprimer chez un entrepreneur allemand une série de vignettes à son effigie (12 au total).

En 1913, l’élection du Président Raymond Poincaré fit l’objet de l’émission de vignettes à 10 centimes  de diverses couleurs  p 79 de l’ouvrage de Chapier).

Hazad Hind

Des vignettes (six valeurs  dentelées ou non dentelées devant être utilisées à Singapour, puis  3 valeurs dentelées et non dentelées devant être utilisées sur les Iles Andaman et Nicobar)  furent imprimées en 1943 à l’instigation des nazis à Berlin pour un gouvernement provisoire de l’Inde libre, basé à Singapour.

Ci-dessous, les timbres devant être utilisés sur les îles Andaman et Nicobar : 1/2 anna vert et le 1 anna rose carmin .

 

 

Ingrie (actuellement territoire russe)

Lors de sa très provisoire occupation finlandaise en 1920, des timbres ont été émis. Le timbre ci-dessous  surchargé est une vignette  de bienfaisance utilisée en Finlande.

 

Kamtchatka

Située dans l’Extrème Orient Russe, et s’avançant dans l’Océan Pacifique, cette péninsule volcanique de 1260 kmde long représente une superficie de 472 300 km2 peuplée de 330 000 habitants. L’URSS aussi bien que la Russie ont représenté sur des timbres les volcans de la région.

Les timbres émis ne sont que de fantaisie comme l’attestent les circulaires de l’U.P.U. (N°302 du 13 juillet 1998 et n° 15 du 14 janvier 2002).

 

Karakalpakie

Il s’agit d’une région de l’Ouzbékistan de 160 000 km2 de superficie et peuplée de 1 200 000 habitants. Sa capitale est Nukus. Elle borde la mer d’Aral et a subi de plein fouet le désastre écologique survenu à la suite de l’assèchement presque total de la mer d’Aral.

 

Lundy

Ile (des macareux) galloise dans le canal de Bristol. A l’instigation de  Gerald Kings des timbres ont été émis à partir de 1940. Micronation de 1925 à 1931. Les Postes britanniques se sont retirées de l’île à la fin de 1927. A partir du 1er novembre 1929 et jusqu’à ce jour,  des timbres postaux privés (local carriage labels), avec une monnaie exprimée en Puffins ont été émis et utilisés sur le courrier sortant de l’île . Ils doivent être apposés sur le dos de l’enveloppe et ne couvrent que le port depuis l’île jusqu’à la poste la plus proche sur le continent;  un timbre-poste anglais doit être apposé  pour l’acheminement uktérieur. Si on en croit un site internet, lundy island émettrait aussi des timbres de fantaisie que les anglais appellent cinderellas.

 

Maroc

L’ouvrage de Chapier mentionne à la page 115, une série de 6  vignettes avec légende poste Maroc, émises en 1917.

Moluques du Sud (Republik Maluku Selatan)

Une revue philatélique avait annoncé les émissions de timbres de ce nouvel état qui se serait détaché le 25 avril 1956 des Etats-Unis d’Indonésie. En fait, il n’en était rien. De nombreuses émissions ont suivi, toutes sans aucune valeur postale (voir Chapier p . 117).

 

Nagaland

Il s’agit d’un état indien, mais qui n’a jamais émis de timbres. Les timbres portant ce nom sont tous apocryphes.

Pologne (Italie)

La poste du corps de réinstallation polonais en Italie “Poczta Osiiedly Polskich w Italii” a émis en 1946 14 vignettes imprimées par LPS off. Valori à Rome. Ces vignettes, malgré la dénomination poste n’ont jamais servi officiellement à la poste ; elles peuvent aussi porter en anglais ou en polonais un phrase de Roosevelt : Honneur aux quatre libertés ,voir Chapier p 104. Timbres Magazine précise cependant que ces vignettes ont servi au courrier interne des camps ou entre deux camps.

 

Roumanie

Le timbre représenté ici fait partie d’une série représentant des paysages et animaux (3 valeurs) émise en  Espagne par des Roumains en exil. L’ouvrage de Clapier mentionne d’autres séries à la page 183.

 

Sarawak

Cet état d’une superficie de 124 450 km2 avec 2 420 000 habitants a pour capitale Kuching et est   placé sur l’ïle de Bornéo ; il  est aujourd’hui  malaysien ; il a constitué un royaume indépendant à partir de 1841 sous la responsabilité d’un aventurier anglais James Brooke jusqu’en 1868. Ce royaume sera géré et étendu par deux successeurs blancs de la famille Brooke (Charles Johnson de 1868 à 1917  et Charles Vyner de 1917 à 1946). Il deviendra colonie britannique en 1946 avant de rejoindre en 1963 la Fédération de Malaisie qui deviendra la Malaysia, après le retrait de Singapour.

Georges Chapier y fait référence à la page 150 de son ouvrage et précise : nous avons vu une série de timbres dentelés représentant deux voiliers dans une baie avec la légende « Sarawak » et des inscriptions en arabe et en chinois. Ces vignettes sont revêtues d’oblitérations portant le millésime 1915, ce qui n’est pas le cas sur le timbre représenté ci-dessous. Cinq valeurs sont mentionnées.

 

Saugeais

Cette République, fondée en 1947 a 3600 habitants sur 125 km2, Elle comprend 11 communes. Sa capitale  MontBenoît est  à proximité de la Suisse et est illustrée par un timbre français authentique émis en 1987.

 

Sealand

La principauté de Sealand est une micronation installée sur une ancienne plate-forme  militaire appelée Fort Roughs et créée au large du Royaume-Uni  par la Royal Navy lors de la Seconde Guerre mondiale, dans les eaux internationales  de la mer du Nord. Sa population n’excède que rarement 5 habitants sur 550 m2 et elle est située à 10 kms des cotes du Suffolk.

Des timbres ont été émis à partir de 1969 et du courrier par hélicoptère transporté vers Bruxelles. La poste belge a accepté comme valide le courrier revêtu de ces timbres.

 Seborga

La principauté de Seborga (14 km2) est une micronation revendiquant le territoire de la ville italienne de Seborga en Ligurie.

Elle a émis en 1994 et 1995 des vignettes, utilisant le luigino comme monnaie; on ignore si une utilisation postale en a été faite ailleurs que sur le territoire de cette principauté non reconnue comme nation.

 

Somalie

Sous la légende Somali Republic, on trouve nombre de vignettes.

 

Spitzberg

Georges Chapier y fait référence en p. 160 de son ouvrage en mentionnant : on rencontre quelquefois des vignettes portant la mention Spiszbergen et les paysages polaires. Dans ” Phantom philately”, il est précisé que ces vignettes auraient été éditées en 1896 par un commerçant allemand de Tromave  pour le compte d’une firme   qui avait organisé des croisières en Norvège et au Spitzberg où elle avait édifié un hôtel. Quatre types différents sont connus et étaient apposés sur le courrier de l’hôtel. Dans le type II, on voit un chasseur tirant sur un ours debout sue ses pattes avec 4 valeurs.

Sverige ISÔ

Un site affirme qu’il s’agirait de vignettes scoutes  émises ans les années 1980 pour l’ïle d’ISÖ en Suède. En fait, il est plus vraisemblable qu’il s’agisse de timbres de fantaisie et un autre site affirme : qu’ils sont d’origine anglaise ou des Etats-Unis (les légendes sont en anglais, sauf le nom Sverige). Aucune monnaie n’est mentionnée Apparemment “Isö” signifie “glace”  en suèdois et une île existe à ce nom.

 

Thomond

Thomond (Irlandais: Tuadh Mumhan, signification Nord Munster), parfois appelé Comté Thomond était un antique Royaume de l’Irlande qui inclut beaucoup de ce qu’est maintenant le Comté de Clare et à ses plus grandes ampleurs a aussi  inclus des parties de comtés de Kerry, Limerick, Offaly et Tipperary. Des timbres-poste portent en légende  “Principalty of Thomond” , avec comme monnaie la livre, sont apparus dans les années 60 mais il s’agit de timbres de fantaisie. Georges Chapier y fait référence, à la page 159 de son ouvrage et mentionne «  Le Monde des Philatélistes » de juin 1962. Deux séries “ Postes” avec 6 timbres et “Poste aérienne” avec 6 timbres sont citées. La vignette représentée ici est à usage de la poste aérienne.

Turkestan

Cette région qui s’étend de la mer Caspienne jusqu’à la Mongolie est à cheval  sur de nombreux pays ( Kazakhstan , Iran, Chine).  Le Turkestan oriental, appelé aujourd’hui Xinjian, et un lieu d’action de mouvements indépendantistes, notamment sous l’égide des Ouighours qui peuplent majoritairement cette région. Aujourd’hui, une ville du Kazakstan  porte le nom de “Turkestan”.

Le cercle philatélique France Russie précise dans son bulletin (en ligne) n°57 de septembre  2009 : les timbres du « Turkestan » font partie d’une série « fantastique », comprenant 6 timbres (1, 2, 5, 15, 25 et 50 kopeks). On la trouve dentelée 11½ ou 14½ et non dentelée.  Elle a été imprimée en Italie ou à Paris et destinée au marché philatélique, par un ou des marchands peu scrupuleux, comme il en existait beaucoup à l’époque. L’Union soviétique n’avait pas omis d’émettre un timbre représentant le mausolée de Khodzha Akhmed Yasavi, chef d’œuvre de l’architecture de l’Asie Centrale, construit de 1396 à 1399 par des architectes persans. Ce monument fait partie depuis juin 2003 du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Ukraine

Une série de cinq  vignettes d’émigration a été émise en 1953.

Upper Yafa

Ce sultanat faisait partie du protectorat britannique d’Aden et a rejoint en 1960 le protectorat d’Arabie du Sud, aboli en 1967. Ce territoire fait partie actuellement de la république du Yemen . Ce timbre émis en 1967 a-t-il eu une utilisation postale ?

.

La plupart de ces timbres de fantaisie sont la propriété de membres de l’APS.

Bibliographie

Les timbres de fantaisie et non officiels : Editions de l’échangiste universel, Bischwiller, Bas-Rhin, Edition 1963

Amazonie (timbres) Didier Michaud : avis aux chercheurs de pépites !  Timbres Magazine,  Février  2005, n° 54, p 90-81

Auckland : Timbres Magazine Novembre 2005, p 121

Counani (La république de) Didier Michaud : au terminus des mégalomanes… Timbres Magazine, Janvier 2005 n° 53, p. 60-64

 Haggar : Echo de la Timbrologie, décembre 1999

Phantom philately (Melville)

Voir ses ouvrages :

  • Phantom Philately, The Philatelic Institute, 1923, 204pp
  • Phantom Philately, The Philatelic Institute, 1935, 204pp
  • Phantom Philately; a descriptive list of stamps that are not what they seem, Emile Bertrand, 1950, 204pp (with a foreword by Lowell Ragatz

Sedang : Les sept timbres d’un royaume imaginaire », article paru dans Timbroloisirs n°119, septembre 1999,  p 52-55.

Sedang : Timbroscopie, n° 40

Sedang : Le royaume imaginaire aux sept timbres, Timbres magazine n° 33,  Mars 2003, p 74-75.

Ukraine : Timbres Magazine, Mai 2005, p 121

Vignette Fallières : Timbres Magazine n ° 44, mars 2004, p 121

Vignettes polonaises pour les réfugiés en Italie : Timbres Magazine Février 2005 n ° 54,  p .121

 

 


Cinderella stamps :  http://stampboards.com/viewforum.php?f=23

Géographie des cryptarchies : http://www.mgm.fr/PUB/Mappemonde/M202/Fumey.pdf

Lundy island : http://www.philatel2.com/jubilee/id312.htm

Occusi Ambeno et sa philatélie de fantaisie prolixe : http://change.to/oa

Philatélie des nouvelles républiques de l’ex URSS : http://www.philatelie-france-russie.fr/spip.php?article11

Seborga : http://www.imperial-collection.net/seborga01.html

 Sedang : http://timbresetlettres.blogspot.com/2009/04/sedang.html

ISÖ Sverige : http://www.stampcollectingblog.com/swedish-iso-bogus-stamps.php

Sur les timbres illégaux, concernant de Gaulle et des territoires de Russie http://presidents.chez-alice.fr/deGaulle/illegaux3.htm

5 pensées sur “Timbres de fantaisie

  • 17/09/2012 à 13:00
    Permalink

    magnifique travail de recherche
    encore bravo
    pascal

    Répondre
  • 09/04/2014 à 00:21
    Permalink

    Superbe documentation.

    Pour mémoire, quelques “états” fantaisiste anglo-saxons supplémentaires :
    – JETHOU (isle of -), île anglo-normande dépendant de Guernesey, dont on trouve des FDC EUROPA très comparables à ceux de LUNDY, avec pseudo-timbres libellés en Puffin.
    – SARK, connue des Français comme île de Sercq et célèbre pour avoir conservé intact jusque très récemment un statut juridique moyenâgeux (Seigneurie) : FDC des vignettes portant les mentions COMMODORE SHIPPING et GUERNNSEY – SARK, également surchargées “Europa 1961” (Sur la carte, texte de 6 lignes affirmant que ces timbres sont utilisés pour les colis et petits paquets expédiés par cargo de Guernesey à Sercq, listant les 4 navires de compagnie Commodore et décrivant les visuels de “timbres”).
    – PABAY, dont j’ai une série de timbres dentelés (poissons) surchargés en noir Europa 1969 et en rouge Emergency strike post – international mail, sur enveloppe oblitérée de complaisance (non adressée).

    J’ai probablement d’autres fantaisies enfouies dans mon fatras, à voir ultérieurement

    Répondre
    • 26/04/2014 à 10:21
      Permalink

      Merci pour ce commentaire. Ce sujet est quasi inépuisable.

      Si vous voulez contribuer envoyez des scan à 300 dpi, je les introduirai sur le site.

      jean-philippe

      Répondre
  • 22/06/2014 à 15:48
    Permalink

    Merci pour ces mises au point – il n’est pas toujours facile de discerner le vrai du faux.
    Je possède quelques timbres sans valeurs mais je les garde par gout de la collection.
    Ma collection dépasse les trente mille vignettes.

    Répondre
  • 07/08/2016 à 10:32
    Permalink

    a lire sans faute “royaumes d’aventure” Bruno Fuligni, éd. Les Arènes,2016. qui traite de ces états et souvent de leur philatélie abusive mais passionnantes et collectionnables.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*