Timbres de distributeur

Les timbres de distributeurs, comme il vaut mieux les appeler selon la terminologie des philatélistes, ( plutôt que vignettes) sont distribués par des machines (en abrégé ATM : automated teller machine en anglais et Frankiermaschinen en allemand).   Il ne faut pas les confondre avec les timbres  produits par les Systèmes d’Inscription de Guichet (SIG) qui eux portent une date d’émission , peuvent parfois être imprimés sur le même support et ne sont pas oblitérés. Ces timbres de distributeurs ne doivent pas être confondus avec les empreintes de machines à affranchir (sujet qui sera traité dans un autre article).

france2

timbre de distributeur

vignettesig

SIG       2004

vignettexxf

autre SIG plus ancien : 1988

Un timbre de distributeur est un timbre poste émis par un automate qui imprime la valeur selon la demande du consommateur et est oblitéré pendant l’expédition du pli.

Dans le vocabulaire philatélique courant, les timbres de distributeur sont appelés du nom de la machine ou du service postal local les délivrant. Par exemple :

  • ATM est l’abréviation en anglais de automated teller machine.
  • FRAMA, société suisse qui a fabriqué les premières Frankiermaschinen pour la poste suisse dans les années 1980.
  • LSA et LISA, abréviation en France d’après le service de La Poste : Libre-service d’affranchissement.

Ces timbres de distributeur ne peuvent  pas être qualifiés de  vignettes puisqu’ils ont la même valeur d’affranchissement que des timbres-poste.

Dans tous les cas, en France, les vignettes de ces dix dernières années sont munies de deux bandes de phosphore sur les bords.

Le courrier muni de ces vignettes peut parvenir à l’étranger comme le montre cette carte expédiée du Danemark vers la France

danemark

Les machines qui les produisent sont extrémement variées. En France on les appelle classiquement Distributeur de Vignettes d’affranchissement (DIVA).

La  liste suivante (29) des machines n’est pas exhaustive ;  des pays d’Europe utilisateurs sont mentionnés :

  • AMIEL : Belgique (1999- , Chypre (1999-, République Tchèque (2000-, Finlande (2001-2005), Irlande (1990-1991), Portugal (1998-
  • BANPOL : Pologne (1996 ; (1998-
  • CGA-ALCATEL : France (1981-1983)
  • CROUZET : France (1981-1992)
  • DASSAULT CAMP : France (1981-1983)
  • DASSAULT-INTERMARKETING : Finlande : 1991-2000)
  • EPELSA :  bureau espagnol d’Andorre 1992-1996), Espagne (1992-
  • FRAMA : ( Autriche en 1983-2001), Belgique (1981- , Chypre (1981-1999), Danemark (1990-, Finlande (1982-2002),  France (1985-1989), Grande Bretagne (1984-1985), Grèce (1984-  , Islande (1983- , Irlande (1990-2001), Liechstenstein (1987- , Luxembourg (1983-2001), Malte (2002- , Pays-Bas (1996-2001), Norvège (1978-1997), Portugal (1981-1990), Espagne (1989-1996), Suède (1991-1992), Suisse (1976- , Turquie (1992-1997), Vatican (2000-
  • Hytech : Pays-Bas (2000)
  • IBM-KLUSSE NDORF : Allemagne (1995 , Espagne (1996-2001)
  • IER : France (1999-
  • INTERMARKETING : Finlande (1993-2005), Norvège (1999-2001)
  • KLUSSENDORF : Belgique (1990-1993), Berlin (1987-1991), Allemagne (1981-1998), Irlande (1990-1991), Lettonie (1994- , Lituanie (1995- , Pays-Bas (1989-2001), Portugal (1990-2001), Roumanie (1995-1996), Espagne (1992-2001), Suède (1996-2003), Turquie (1987-1991
  • METTLER : Allemagne (1998
  • MOBBA : Espagne (1994-2001
  • MONETEL : France (1990- , Luxembourg (1997-2001), Portugal (1991- ,
  • NAGLER : Allemagne (1992-2002), Pays-Bas (1997-1999), Slovaquie (2001-
  • NEWVISION : Belgique (2005- , Norvège (2002-  , Portugal (2000-
  • OLIVETTI : Allemagne (1995 ; 1997-1998
  • OLIVETTI-KLUSSENDORF : Portugal (1995-1999)
  • PRIMETEC : Grèce (2002-
  • PROSETECNICA-KLUSSENDORF : Espagne (1993
  • SAFAA-SATAS : France (1969-70)
  • SAMKYUNG : Allemagne 2002-2003, 2005-
  • SERCEM : France (1990-2001)
  • SIELAFF : Autriche depuis 2006, Allemagne (2001-
  • SIEMENS-NIXDORF : Allemagne (1995
  • SMD : Portugal (1998-
  • SMD-INESC : Portugal (1998- , Espagne (1994

Une description de ces diverses vignettes émises dans le monde est donné sur le site : http://home.scarlet.be/dannyeddy/index.htm,

Dans la suite, pour ce qui concerne les pays européens,  nous illustrerons  essentiellement l’utilisation des machines  AMIEL, EPELSA,  FRAMA et Klüssendorf.

Premiers timbres de distributeur

En France

La première utilisation est apparue en France en 1969, (valeur : 500€) dans le cadre de l’expérimentation d’un bureau de poste automatisé, installé dans un centre commercial de Montgeron.

montgeron

La Poste a expérimenté les LISA et DIVA en 1990 :

DIVA (Distributeur impression vignettes affranchissement) débitant des vignettes de 0,10F à 1 F mises en service à Paris-Lapérouse (16 e), Rambouillet et la Défense,

LISA (libre service affranchissement remplacent les anciens LSA. Destinés aux bureaux importants, ils pèseront le courrier calculeront le prix et distribueront la vignette correspondante.

Quelques timbres sont représentés ci-dessous.

france pasteur

franceparis

En Suisse

En août 1976, la Poste suisse installe les premiers automates commandés à la société FRAMA. Si le type FRAMA  continue à être utilisé, il est parfois un peu plus attrayant.

suisse3

suisse framaxx

fama2suissecourrierivay

Reconnaissance internationale

En 1984, au congrès de Hambourg, les timbres de distributeur sont reconnus comme timbres-poste par les membres de l’Union Postale Universelle, et sont donc acceptés sur le courrier international.

Utilisation dans les pays d’Europe

En Allemagne, ces timbres  sont vendus depuis 1981 et fabriqués d’abord avec des machines Klussendorf,

allemagndbpe

allemagnesanssouci2

En Belgique, ces timbres  sont émis depuis le 16 novembre 1981, d’abord au type FRAMA.

belgique 1

Chypre a démarré sa production le 29 mai 1989 et le Danemark le 5 octobre 1990 ( voir carte postale).

L’Espagne a d’abord utilisé une machine FRAMA  à partir du 15 septembre 1989, puis des machines Klussendorf à partir de 1992 et enfin exclusivement des machines EPELSA depuis le 12 mars 1992 (avec date jusqu’au 16 juin 1992). On recense 132 émissions de 1989 à 2007.

espagnex

types EPELSA

En Grande Bretagne la période d’utilisation a démarré le 1 mai 1984  et s’est arrêtée le 30 avril 1985 (photo de gauche). La collection se résumait à un type jusqu’en 2007 où de nouveaux timbres sont apparus sous la dénomination “Post & Go” (photo de droite)

gb

gbrec1

La Grèce a démarré sa production le 1 mars 1984, apparemment avec des FRAMA, puis en 2000 avec une autre machine, le Liechstenstein , en  1987, puis en 1995 en donnant les armoiries des différentes villes(11), la Lettonie en 1994 et la Lituanie en 1995.

grèce

liechstenstein courrier

A partir du 18 juillet 1983, on trouve de tels timbres  au Luxembourg.

La Norvège à démarré le 2 Décembre 1978 avec des machines  FRAMA , puis d’autres, les Pays-Bas le 22 aout 1989 et le Portugal  en 1981 par du FRAMA, puis par du Klussendof, du Crouzet et enfin AMIEL.

norvège1 norvège2

pb

portugal1 portugal3

Pour la République Tchèque depuis 2000, c’est la machine AMIEL qui est utilisée et, en Slovaquie en 2001, c’est une  machine Klussendorf.

rep tchèque

La Suède depuis 1991 a d’abord utilisé  du FRAMA,  puis en 1992 du Klussendorf.

suedepj

Type FRAMA

suedepjdivay

Type Klüssendorf

La Turquie s’est équipée  le 24 décembre 1987 et le Vatican en 2000.

vatican

Utilisation dans le monde

En dehors de l’Europe, les pays suivants ont été utilisateurs : Australie, Argentine,  Costa Rica avec du Klussendorf depuis 1995, Cuba depuis le 26 mai 1984 et exclusivement cette année-là, Hong-Kong depuis 1986, Israël en 1988, plus de 41 types, essentiellement Klussendorf, mais sans encoche, Malaisie depuis 1987, Nouvelle Calédonie depuis le 12 mars 2002, Nouvelle Zélande 12 février 1986 jusqu’en 1992, Papouasie Nouvelle Guinée depuis le 7 mars 1990-1991, Polynésie depuis le 25 septembre 2003, Singapour, 19 avril 1988, Tunisie en 1993.

israeldivay

singapour

tunisie

Bibliographie

  1. Pierre Sanders, « De la vignette de Montgeron aux LISA », paru dans Timbres magazine n°80, juin 2007, pages38-41.
  2. « Bureau auxiliaire automatique (BAAA) », dans Le Patrimoine du timbre-poste français, Flohic éditions, 1998, page 595. Il est signalé que ce bureau connut de nombreuses pannes dont une cessation d’activité d’août 1969 à avril 1970.
  3. Guy Prugnon, « Un peu de mécanotélie », article publié dans Timbres magazine n°77, mars 2007, page 94. Historique sommaire des premiers affranchissements par machine en France dans les années 1920 et 1930, dont la forme a donné les premiers timbres de distributeurs français.
  4. Michel Automaten-Spezial-Katalog 2004, Schwaneberger Verlag, Munich; ISBN 387858 376 1: this specialized catalogue list all world-wide CVP (ATM, Frama) issues since 1969. Published in German.
  5. LISA et DIVA Des distributeurs new look Timbroloisirs 1990, n° 16  p 54.
  6. Timbres de distributeurs de Grande Bretagne : Help yourself , Stamp Magazine , July 2011, p 50-54.

Quelques sites internet

Description des timbres :

http://home.scarlet.be/dannyeddy/index.htm,

Description des timbres émis en Europe et des machines utilisées :

http://www.meterstampsociety.com/Library/MSS_Europe.pdf

Timbres de Malaisie :

http://www.paperblog.fr/2671049/arachnides-et-nouveaux-timbres-de-distributeur-en-malaisie/

Vignettes espagnoles (ATM) :

http://sites.google.com/site/spanishatm/

http://timbreposte.free.fr/mag-timbre/timbre-poste/objets-postaux.html

Timbres de distributeurs français de 2006 :

http://www.blog-philatelie.com/2006/07/timbres-de-distributeur-lisa-du-salon.html

http://2.bp.blogspot.com/_fBNBDsFBbzo/STvHELVMPyI/AAAAAAAACuw/54X_OfTCezU/s1600-h/010.JPG

systèmes impression de guichet :

http://schiltigheim.blogspot.com/

6 pensées sur “Timbres de distributeur

  • 05/01/2012 à 12:51
    Permalink

    bonjour et bonne année en lisant votre article je m’aperçois que des sociétés privées ont le droit d’affranchir du courrier. Cela revient ils pour ces sociétés a créer des timbres ?

    cordialement

    Répondre
  • 05/01/2012 à 16:39
    Permalink

    J’avais indiqué : Un timbre de distributeur est un timbre poste émis par un automate qui imprime la valeur selon la demande du consommateur et est oblitéré pendant l’expédition du pli. J’aurais du préciser que ce timbre était émis par l’automate géré par une autorité postale et non par un particulier.

    Répondre
  • 05/02/2012 à 16:11
    Permalink

    bonjour,
    je suis moi-meme collectionneur de timbres ou vignettes d’affranchissement , j’ai peu de manque ( Montgeron bien sur, sénat et ass nationale introuvable. ) par contre j’aimerai trouver une DIVA sur papier carrier neuf ou oblitérée , et 2 recus de LISA 1 de Tours 2001 et Nantes 2003.
    je recherche depuis longtemps quelques dates sur les LSA Crouzet C001. les dates de retrait des distributeurs . il m’est impossible de trouver quelque chose. la mise en service n’est pas un problème , j’ai il me semble tout .
    si a tout hazard vous aviez quelque chose
    bien cordialement
    Gérard Colson

    Répondre
  • 08/04/2013 à 10:25
    Permalink

    Bonjour, je collectionne les Lisa, mais j’ai quelques lacunes. pourriez-vous m’indiquer où m’adresser afin que je puisse compléter ma collection.
    Merci

    Répondre
  • 31/05/2015 à 20:32
    Permalink

    Bonjour
    Je viens de découvrir ces vignettes avec un début de collection sur l Espagne
    Y a t il des côtes et des catalogues de références
    Merci pour les infos

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.