Lettres “N” et “O”

NCE : Cette abréviation ( N C E, N.C.E. , N-C.E.) se trouve sur timbre des colonies françaises entre 1881 et 1893 et signifie Nouvelle-Calédonie Cet ensemble d’îles de la Mélanésie est française depuis 1853 et a eu son premier timbre émis en 1859 à l’effigie de Napoléon III (le fameux timbre Triquerat qui a reparu modifié en 1960, photo 1).


Photo 1

On trouve encore des surcharges N- C. E. sur des timbres déjà légendés Nouvelle-Calédonie et émis de 1900 à 1902.

NF : La surcharge N.F. sur timbre du protectorat de Nyasaland, correspond à des timbres utilisés par le corps expéditionnaire britannique (Nyasaland Field Force – N.F.-) constitué en Rhodésie et ayant occupé en 1916-1918 le Tanganyika alors colonie allemande.

NP : La monnaie anglaise est-elle devenue la N(aye) P(ayse) ou nouvelle Roupie en 1960-1961 ? Il n’en est bien sûr rien. Mais la roupie est la monnaie de l’Inde (comme de Ceylan, des Maldives ou du Pakistan). Ce timbre (photo 2) a-t-il été utilisé dans l’un de ceux-ci ? Non, de tel timbres anglais portant mention de monnaie indienne, mais sans indication de pays ont servi entre 1948 et 1966 à Mascate et Oman avant l’apparition en 1966 de timbres légendés Muscat and Oman.


Photo 2

Depuis 1971, ces territoires emploient des timbres légendés  Sultanate of Oman (photo 3). Les timbres légendés State of Oman sont tous des timbres de fantaisie (voir futur article à ce titre dans les mini-conférences).


Photo 3

La monnaie est le Rial (divisé en 1000 paizas) et la capitale Muscate, port sur le golfe d’Oman.

NSB : De 1890 à 1892, ces trois lettres peuvent se trouver sur des timbres des colonies françaises utilisés dans l’Île de Nossi-Bé située au large des côtes de Madagascar dans l’Océan Indien. Jusqu’en 1901, des timbres surchargés Nossi-Bé ont été utilisés ainsi que des timbres portant la légende Nossi-Bé (photo 4).


Photo 4

Depuis 1901, l’île est rattachée à Madagascar et ce sont les timbres de ce pays qui sont dorénavant employés.

O. B. : Sur timbres des Philippines entre 1906 à 1959 (photo 5), cette surcharge signifiant Official Business transforme ceux-ci en timbres de service.


Photo 5

O. H. H. S (On His Highness Service) et O. H. E .M. S. (On His Egyptian Majesty’s Service) : Ces surcharges (photo 6) pour timbres de service se trouvent sur des timbres égyptiens (avec légende en français « postes égyptiennes ») pour la période 1907-1922 dans le premier cas et 1922-1923 dans le second cas.


Photo 6

O. H. M. S (On Her or His Majesty’s Service) : Sur des timbres de l’Inde Anglaise de 1874 à 1907 (photo 7) ou pour certaines colonies Anglaises (Aitutaki à partir de 1978, îles Cook à partir de 1975, Montserrat à partir de 1976, Niue à partir de 1985), cette surcharge ou cette légende transforme les timbres en timbres de service.


Photo 7

Des perforations peuvent aussi exister comme pour les timbres du Canada.

OKSA : Cette abréviation (photo 8) écrite en caractères cyrilliques se trouve sur une série de cinq timbres émis en 1919 par l’Armée du Nord, armée blanche combattant sur le territoire de la Russie contre les troupes de l’Armée Rouge, et signifie Corps spécial – armée du Nord.


Photo 8

O. M. F. Syrie : Jusqu’en 1919, la Syrie faisait partie intégrante de la Turquie et utilisait donc les timbres de ce pays, sauf cas de bureaux étrangers (dont français) dans quelques villes comme Alexandrette ou Lattaquié. L’occupation de ce pays par les troupes françaises en 1919 a d’abord conduit à l’utilisation de timbres du Levant français surchargés T. E. O., signifiant Territoire Ennemi Occupé (photo 9).


Photo 9

La surcharge O. M. F. Syrie apparaît ensuite en 1919-1920 sur des timbres français de 1900-1906 (photo 10) d’abord, puis de 1920.


Photo 10

Ces timbres sont alors utilisés sur le territoire syrien. L’abréviation O. M. F. signifie Occupation Militaire Française. A partir de 1923, les timbres français sont surchargés Syrie Grand -Liban, puis en 1924 Syrie (photo 11).


Photo 11

C’est à partir de 1924 que des timbres spécifiques apparaissent avec la légende Syrie. Nous y reviendrons dans une histoire postale de la Syrie.

O.S. : La légende en surcharge est souvent utilisée sur des timbres de pays où l’anglais est utilisé et correspond à des timbres de service (On Service);

O. Z. : Cette surcharge (photo 12) correspond aux initiales du Général Oreste Zamor, le jour de son accession à la présidence le 7 février 1914 dans une période troublée juste avant que l’US Army n’occupe de 1915 à 1934 le pays.


Photo 12

Une pensée sur “Lettres “N” et “O”

  • 02/07/2009 à 13:15
    Permalink

    Dear sir,
    My name is Maen and I live in Syria. I don’t know French very well so I had to write in English….Sorry.
    I collect French-Syrian Revenue stamps and I am looking for a reference that enables me to evaluate my stamps .
    Are there any of these references that you may advise?
    I know that there is a reference titled
    1-“French Colonies Revenues, part III Colonies in the Mid-East (Alaouites, Lebanon, Syria, including ADPO issues), by Abrams and Janton”
    2-“Revenues of Ottoman Empire and Republic of Turkey” by William T McDonald.
    Would you please tell me if I can find them in France !
    I will be pleased if you answer my request.
    Regards
    Maen

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*