“L.A.R.”

L’abréviation LAR se lit sur des timbres (photo 1) portant par ailleurs des caractères arabes et correspond à Libyan Arab Republic, soit en français République Arabe de Libye.


Photo 1

Elle est apparue sur les timbres libyens lorsque le souverain de ce pays, Idriss el Senoussi a été détrôné en septembre 1969 et que la république a été proclamée. Cette mention figure souvent sur les timbres libyens entre 1969 et 1975. Lorsqu’elle n’apparaît pas l’identification devient plus problématique si on ignore l’arabe et que le drapeau (photo 2) du pays n’est pas représenté.


Photo 2

A partir de 1978, le nom officiel du pays est devenu Jamahirya Arabe Libyenne Populaire et Socialiste. Ses timbres portent parfois la mention anglaise Socialist People’s Libyan Arab Jamahiriya (photo 3). La photo 4 correspond à un timbre de la période du royaume de Libye (de 1952 à 1969), la légende étant assez fréquemment Libya ou Kingdom of Libya.


Photo 3


Photo 4

De rares timbres portent la mention en français de Libye. Si on remonte dans le temps, on peut trouver des timbres utilisés sur le territoire libyen, alors province turque, depuis janvier 1869 et correspondants à un bureau italien d’abord dans la ville deTripoli (timbres italiens oblitérés 3051 et, à partir de 1910, surcharge Tripoli di Barberia – photo 5- sur timbre italien), puis de Benghazi (surcharge Bengasi , à partir de 1901, sur timbre italien).


Photo 5

Ce pays, d’abord colonie italienne du 18 octobre 1912 jusqu’en 1943, a été occupé par les troupes britanniques jusqu’au 24 décembre 1951, date à laquelle l’indépendance a été proclamée. Elle a été divisée en deux colonies (Tripolitaine et Cyrénaïque) entre 1927 et 1934 et on trouve alors des timbres italiens portant en surcharge ou en impression les termes Tripolitania ou Cirenaica. Dans la période coloniale italienne, on trouve d’abord l’utilisation de timbres italiens avec surcharge Libia (photo 6) ou des timbres portant la mention Colonie Italiane Libia (photo 7) ou Poste Italiane Libia (photo 8).


Photo 6


Photo 7


Photo 8

La période de l’occupation par les troupes britanniques se traduit par l’emploi de timbres anglais à l’effigie du roi Georges VI portant la surcharge M. E. F (photo 9), signifiant Middle East Forces, soit Armée du Moyen Orient et utilisés jusqu’en 1948.


Photo 9

Ces timbres avaient aussi cours dans les iles du Dodécanèse et en Somalie. A partir de 1948, les timbres anglais étaient surchargés B.M.A Tripolitania, signifiant British Military Administration, soit Administration Militaire Britannique en Tripolitaine. Enfin, du 6 février 1950 à décembre 1951, la mention sur les timbres est devenue B.A. Tripolitania; des timbres Posts of Cirenaica ont eu cours en Cyrénaïque. Une petite curiosité, certains des timbres précédents portent aussi en surcharge l’abréviation M. A. L signifiant Military Administration Lira, soit lire de l’administration militaire.

Depuis 1972, la monnaie utilisée est le Dinar divisé en 1000 dirhams.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*