Exclusivité mondiale – Un timbre d’état d’urgence au Danemark

Le Danemark a préservé un secret d’état pendant 30 ans. Maintenant vous pouvez le partager

Dans un document édité en anglais en 1991,  la Fédération des Philatélistes Danois proposait  d’acheter un timbre qui n’avait jamais servi. Donc pas question d’aller le chercher sur un courrier. Un tel timbre fait partie de la catégorie des non-émis (doux euphémisme pour des timbres qui ont effectivement été imprimés de façon légale et officielle à la demande d’une autorité, mais n’ont jamais servi pour des raisons variées comme pour les timbres de France, d’Albanie, d’Ethiopie, d’Ukraine suivants.

Le timbre d’état d’urgence danois  présenté ci-dessous indique le nom du pays le Danemark,  mais est sans valeur faciale

La légende au bas du timbre porte le nom du pays « Danmark » et la mention « Inlandsk brevporto » (frais de port intérieur). Aucune valeur n’est indiquée. Continuons à déchiffrer sa légende « Nodfrimaerke » indique un Etat d’urgence (apparemment le seul de son espèce dans le monde entier).

Quelle est son histoire et la raison de son apparition en 1991 ?

Mais de quel état d’urgence s’agit-il ? Rappelons le contexte de la fin des années 50 et début des années 1960 tel qu’explicité dans un document en français accompagnant le timbre :

Chaque timbre était vendu 30 couronnes danoises (environ 4 Euros). Ce timbre est actuellement répertorié dans le catalogue Yvert et Tellier Europe de l’Ouest sous la rubrique « timbre d’état d’urgence » ; il est rouge, non gommé et cotait  12 euros dans l’édition 2003 et vendu 8 Euros sur un site en 2011.

 


Bibliographie :

Timbroloisirs n° 28 (15 mai-15 juin 1991), p.60 : Le timbre rescapé de la Guerre Froide disponible pour nos lecteurs

Non émis de France : http://www.coppoweb.com/momes/fr.nonemis.php

Atout Timbres n° 163 (15 juillet-15 septembre 2011), p. 19-20

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*