Millions et milliards qui ne valent rien

 

L’inflation, hausse du niveau général des prix, entraîne une baisse durable du pouvoir d’achat. Elle est généralement évaluée au moyen de l’indice des prix à la consommation.

En Allemagne après la première guerre mondiale, on peut suivre, entre 1919 et 1923, la montée de l’inflation en examinant l’augmentation du tarif de la lettre ordinaire ainsi que présenté succinctement dans le tableau qui suit. On est alors dans une période d’hyperinflation due notamment à la demande de réparations pour les dommages subis au cours de la première guerre mondiale par la France et amplifiée par la perte des colonies allemandes en Afrique et en Océanie.

Tarif d’affranchissement en Allemagne pour une lettre jusqu’à 20 g :

 

 

Date

mark

01 /10/1919

0,15

01/07/1922

1

05/12/1922

10

01/07/1923

120

24/08/1923

8000

20/09/1923

100 000

10/10/1923

2 000 000

01/11/1923

40 000 000

12/11/1923

5 000 000 000

1/12/1923

50 000 000 000

1/01/1924

0,05 (Rentenmark)

La carte postale représentée ci-dessous, adressée en France en date du 6/10/1923 est affranchie des deux cotés au tarif de 3 650 000 marks.

inflation-allemagne25

inflation-allemagne1

Pour la Belgique, un courrier daté du 14 novembre 1923 est affranchi à 40 milliards. Une lettre du 31 octobre pour Mulhouse n’est affranchie qu’à 30 millions.

inflationallemagnerecto30mllards2

allemagne30-milliardsverso3

inflationall30millions1

L’exemple de l’Allemagne n’est malheureusement pas unique.

Dans cette période, la Pologne qui utilisait pour la partie ouest le mark a connu aussi l’inflation ainsi qu’on peut le voir sur les quelques timbres ci-dessous.

inflation-polonaise

On peut aussi constater cette inflation dans la ville libre de Dantzig : une carte postale pour la France, postée le 29 septembre 1923, est affranchie à 3 millions de marks.

dantziginflation4

Les timbres d’Autriche et de Hongrie libellés respectivement en Krone et koruna montrent aussi l’inflation qui a existé dans ces pays.

inflation-autriche

Ainsi en Hongrie, les prix ont été multipliés par mille.

inflation-hongrie

Le pays qui détient la palme de l’inflation est la Hongrie après la deuxième guerre mondiale alors que la monnaie nationale était appelée pengö . Ainsi le tableau qui suit montre quelques tarifs de la lettre ordinaire de poids inférieur à 20 g.

Tarif d’affranchissement en Hongrie pour lettre de 20 g :

 

 

date

pengö

01 /01/1945

0,3

31/12/1945

120

Janvier 1946

600

01/02/1946

3 000

01/03/1946

20 000

01/04/1946

80 000

01/05/1946

2 000 000

01/06/1946

400 000 000

01/07/1946

40 000 000 000 000

Changement de monnaie

adopengö

12/07/1946

20 000
(soit 32 milliards de milliards de pengö)

28/07/1946

400 000

1/08/1946

0,6 forint

Les deux premiers timbres ci-dessous sont ceux de la période 1943/1944 surchargés du millésime 1945, avec une valeur en pengö (p) alors qu’initialement tous ces timbres valaient moins d’un pengö (il fallait 100 filler pour 1 pengö). Le timbre marron est le premier de la série des martyrs (2p), le suivant fait partie de la série reconstruction (240 p). Les timbres suivants sont surchargés de lettres (H.I. pour lettre dans la ville et Ajl. pour lettre recommandée). . La valse des prix s’est poursuivie : timbres libellés 4 ezerp et 800 ezerp (ezer= mille).

hongrieinflation1

Le timbre bleu émis pour le premier anniversaire de la république est libellé 15 000 pengö, puis on trouve des timbres à 50 millions, 10 000 millions, 500 milliards et enfin 5 millions d’adopengö. Ce dernier (comme les précédents) est facile à trouver neuf ; sa valeur en pengö est 10 000 000 000 000 000 000 000 000 000 (si je n’ai pas commis d’erreur). La cote de tous ces timbres ne dépasse généralement pas unitairement 0,15 à 0,3 €.

hongrieinflation23

La Russie, après la révolution d’octobre 1917 , a aussi connu une forte inflation. Le premier timbre émis en 1918 libellé Rossia porte une valeur de 35 k. Surchargé, avec surtaxe au profit des affamés de la Volga, ce même timbre porte la valeur de 150+150 roubles. Le timbre suivant est légendé “République Socialiste Fédérative des Soviets de Russie”, comme les deux suivants. Précisons que le timbre non dentelé émis pour les cinq ans de la république est certes libellé 5 roubles, mais était vendu 5000 roubles. En 1922, on utilise encore des timbres de la Russie tsariste surchargés en rouble avec la mention RSFSR inscrite au cinq points de l’étoile en surcharge. Ce n’est qu’en 1923 que le nom du pays devient Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS, CCCP en cyrillique).

russieinflation

Beaucoup d’autres pays ont connu des inflations galopantes, notamment au moment de l’éclatement de l’URSS : courrier de Russie pour la France de 1997 affranchi à 3500 roubles.

inflationrussie2

Nous  donnons encore  deux exemples récents :

– Lettre du Zaire affranchie à 90 000 nouveaux Zaire

zaire90000nz

– Courrier d’Ukraine pour la France de 1993 affranchi à 1600 coupons avec 24 timbres à 50 coupons.

ukrainerectopevier

ukraine-inflationvbersopevier93

Sur l’inflation en Hongrie, voir Timbroloisirs – 15 Avril- 15 Mai 1997 n° 93 p 68-70 ,Timbres Magazine -Janvier 2006 n°64 p. 42-46,  Timbres Magazine -Février 2006 n°65, p. 44-48

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*