Précurseurs de la révolution industrielle en France et en Angleterre : De Denis Papin à Marc Séguin

Cette révolution s’appuie sur l’application de découvertes scientifiques antérieures. L’innovation principale pour le développement d’industries diverses et le développement de l’usage de la machine à vapeur. Cet exposé rappelle les noms de trois personnes qui ont développé l’utilisation de la vapeur dans des machines : Denis Papin (1647-1714? à Londres), Joseph Cugnot, ingénieur du génie militaire (1725-1804) et James Watt (1736-1819).


Une émission récente britannique de 2009 honore les précurseurs de la révolution industrielle apparue d’abord en Angleterre dans les années 1780 :

  • Richard Arkwright(1733-1792), inventeur de la mule-jenny : filature semi-mécanique développée avec Hargreaves,
  • Matthew Bolton (1728-1809), industriel qui, en association avec James Watt, créa la fonderie de Soho pour fabriquer des machines à vapeur ce qui les rendit extrèmement riches,
  • James Brindley (1716-1772) qui construisit divers canaux , dont celui commandé en 1773 par le duc de Bridgewater pour transporter le charbon produit dans ses mines à Liverpool jusqu’au cœur de Manchester ; il avait commencé par le Grand Trunk canal en 1765 et fut impliqué dans la construction de six autres canaux (une émission anglaise de 1993 a signalé le bicentenaire de divers canaux),
  • John Loudon MacAdam (1756-1836), ingénieur britannique qui adéveloppé un système de revêtement des routes par empierrage à partir de 1815 ; son procédé ne sera introduit à Paris qu’en 1849
  • Henry Maudslay (1771-1831), industriel, fabricant de machines-outils et de machine à vapeur ; il fut le premier à réaliser un tour à fileter
  • George Stephenson (1781-1848) qui construisit sa première locomotive , la Blucher en 1814. Il fait rouler le premier train de voyageurs, tracté par la Locomotion (Active) en 1825 sur la ligne Stockton-Darlington où avait eu lieu en 1822 la première traction à vapeur au lieu de traction animale. Entre 1826 et 1830, il établit le tracé de la ligne de chemin de fer Manchester-Liverpool. Il développe, en même temps que Marc Seguin en France, le principe de la chaudière tubulaire qu’il applique en 1829 à la locomotive baptisée Rocket. En 1840, il dirige la construction de plusieurs lignes de chemin de fer,
  • James Watt (1736-1819)
  • Josiah Wedgwood (1730-1795) a développé l’industrie de la porcelaine,

arkwright

brindleywatt-boulton-gb

macadam

maudslay stephenson

wedgewood

Parmi les précurseurs, parlons aussi de Denis Papin (1647-1714). Ce célèbre protestant français a surtout travaillé à l’étranger (Angleterre et Hesse Cassel). Réfugié en Hesse Cassel après la révocation de l’édit de Nantes, il a poursuivi ses expériences sur l’usage de la vapeur. Ainsi en juin 1706, sur une grande place de Kassel, il réalisa une expérience qui a été immortalisée par une plaque où est écrit en allemand : ” En juin 1706, sur cette place, en présence du landgrave Charles de Hesse, Denis Papin, qui a découvert la machine à vapeur, a conduit avec succès les premiers essais à grande échelle d’utilisation de la vapeur “. Le landgrave n’a malheureusement pas été convaincu et Papin a quitté en 1707 la Hesse dans un bateau (était-il à vapeur ou emportait-il les plans de l’utilisation de la vapeur sur un bateau, mystère ?) Son bateau fut détruit par les bateliers de Münden, à l’embouchure de la Weser et de la Fulda, rivière qui arrose Cassel. Papin est mort dans la misère à Londres.


Sur cette même place a été érigé en 1906, un monument à sa gloire. Ces deux ensembles ont été retrouvés dans les débris de la ville qui a été complètement détruite lors de la seconde guerre mondiale, notamment au cours du bombardement du 23 octobre 1943 qui fit 10000 morts.


papin-t

On cite souvent essentiellement sa marmite (ancêtre de la cocotte-minute), mais il a aussi développé des machines à feu pour l’application de la vapeur notamment pour actionner des pompes.


Joseph Cugnot (1725-1804) est aussi un précurseur de l’automobile, même si son invention n’a pas eu de suite immédiate. Il a d’abord servi dans les armées de l’impératrice d’Autriche. Il vient à Paris en 1763 et reconnaît le mérite d’utiliser la vapeur haute pression, ainsi que proposé dès 1725 par un allemand, J. Leupold.Cette expérience de fardier restera sans lendemain. Son invention a été immortalisée par la flamme émise à Void, lieu de naissance de Cugnot.


cugnot-void3


Mais c’est James Watt (1736-1819), en association avec Matthew Boulton, dans la manufacture de ce dernier à Soho pour tirer parti du brevet déposé en 1769 qui développa l’usage efficace de la vapeur pour des pompes et toutes sortes d’autres machines à vapeur ce qui permit notamment à l’industrie charbonnière et à la sidérurgie de se développer en Angleterre avant la fin du 18 ième siècle. Il multiplia par troisle rendement de la machine par rapport à celle de Newcomen qui, dès 1712, a réalisé une pompe utilisée pour les mines de charbon.


watt-divers2


Nous ne voulons pas oublier que Robert Fulton (1765-1815) à construit le premier sous-marin à propulsion par hélice (1800) dont les gouvernements français et anglais dédaignèrent l’utilisation. Il eut plus de succès pour la propulsion des navires par la vapeur (1807).


fulton-usa-hongrie1


Mais qui a bien pu construire et développer le bateau, apparemment anglais, représenté ci-dessous ?


bateau-vapeur-benin1


Si dans l’essor du textile nous citons Richard Arkwright (1732-1792) (développeur de la Mule-jenny, machine de filature semi-mécanique, en fait inventée par Hargreaves), il ne faut pas oublier Joseph-Marie Jacquard (1752-1834) pour un métier à tisser et ceci dès 1801. Rappelons que les canuts lyonnais avaient créé des ennuis à Jacquard en l’accusant de détruire leur métier. Dans le domaine de la couture, Thimonnier (1793-1857 à Amplepuis), invente en 1829 la première machine à coudre et prend un brevet en 1830 . Cette même année,il fonde, à Paris, le premier atelier mécanique de confection du monde avec 80 machines qui sera détruit par les ouvriers en janvier 1831. Il reprend son métier de tailleur et meurt dans la misère, après avoir mis au point en 1847 un couso-brodeur dont il vend en 1848 le brevet en Angleterre.


thimonnier-flamme

jacquard-flamme

thimonnier-jacquard2


La révolution industrielle en Frances’est produite essentiellement après la révolution. Honorons  encore Marc Séguin (1786-1875), né et mort à Annonay, allié à la famille Montgolfier, qui a été le créateur d’une usine de draps et de feutre, mais est surtout connu pour ses travaux sur les ponts suspendus.


seguin-flamme


De tels ponts existaient déjà en Angleterre, mais d’une technologie assez fruste. Le premier ouvrage vraiment moderne de ce type, construit entre Tain et Tournon sur le Rhône fut inauguré le 25 août 1825. Il a aussi travaillé à l’amélioration du rendement des chaudières tubulairesutilisées notamment pour les locomotives àvapeur. On peut aussi retenir qu’en 1826, il a obtenu la première concession en France pour la construction d’un chemin de fer entre Saint Etienne et Lyon.

seguin-t5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*