Au temps des Capétiens et des Valois

La période que nous allons considérer part de l’élection d’Hugues Capet comme roi des francs en 987 jusqu’à la mort de Henri III, dernier Valois-Angoulême en 1589. Cette dynastie a remplacée celle des carolingiens.

Nous considérerons des personnages et événements marquants et repris sur des timbres du monde entier.

Les Capétiens de ligne directe eurent le pouvoir jusqu’en 1328, puis leur succédèrent les branches collatérales des Capétiens-Valois de 1328 à 1498, des Valois-Orléans jusqu’en 1515 et des Valois-Angoulême jusqu’en 1589.

Hugues Capet (938-996) a été élu roi de France à Senlis par une assemblée de grands, laÏques et ecclésiastiques le 1 juillet 987. Le timbre français émis en 1967 (Yt 1537) donne une représentation symbolique de cette assemblée ouverte par l’archevêque de Reims Adalbéron. L’élection du roi subsista jusqu’en 1179.

Le timbre émis pour le millénaire de cette élection montre le sceau du roi sur fond de cathédrale de Noyon (Yt 2498) où Hugues Capet fut intronisé le 3 juillet, selon un rituel germanique inauguré par Pépin le Bref en 751. (le lieu n’était pas la cathédrale gothique de Noyon qui ne fut construite qu’à partir de 1145.

Le successeur fut Robert le Pieux (972-1031), un de ses fils et époux d’Adélaïde d’Aquitaine (945 ?-1004) ; ils sont représentés sur ce gisant situé dans la crypte de la basilique de Saint Denis.

D’autres gisants des rois de France sont visibles sur le timbre illustrant la basilique Saint Denis (Yt 661).

Le troisième capétien fut Henri 1.

Anne de Kiev (1032 ?- 1075?) représentée sur ce timbre ukrainien fut la deuxième épouse de ce roi et la mère de Philippe I.

Elle est à l’origine de la fondation de l’abbaye de Saint Vincent. Henri 1 fut le premier roi sacré à Reims (Là encore la cathédrale actuelle ne commença à être construite qu’en 1211, mais il existait un autre bâtiment où Robert le pieux fut sacré roi en 816 par le pape Etienne IV.

Le quatrième capétien, Philippe 1er, est sacré roi en 1059 ; pour la petite histoire, il fut excommunié de 1094 à 1104 et de ce fait ne participa pas à la première croisade prêchée par le pape Urbain II. Il agrandit le domaine royal, notamment par l’annexion de certaines parties de la Normandie prises à Guillaume le conquérant.

Le cinquième capétien est Louis VI le gros (1081-1137) en 1108, suivi par Louis VII (1120-1180).

Geoffroi de Villehardouin (1150-1212) est chroniqueur de la quatrième croisade.

Philippe II Auguste (1165-1222) (Yt 1538), fils de Louis VII, devient  roi en 1180.

De concert avec Richard cœur de lion, il participe à la troisième croisade (1187-1192) mais combattit en France Richard Cœur de Lion qui fut tué à Chalus.

En 1212, la bataille de Tournoël permet à la couronne de s’emparer de la Basse-Auvergne.

En 1213 se déroule la Bataille de Muret : bataille décisive de la Croisade albigeoise contre les cathares.

Il fut vainqueur des anglais à Bouvines en 1214. Les huit cents ans de la bataille sont célébrés sur ces timbres français.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Philippe_Auguste_1967_GF-623x1024.jpg.

Il fit édifier le premier palais du Louvre (un document philatélique montre l’aspect du Louvre à cette époque.

et activer la construction de Notre Dame.

Louis VIII (1187-1226), fils de Philippe II Auguste et époux de Blanche de Castille devint roi en 1223.

Louis IX, Saint Louis (1214-1270) Yt 1539 avait pour parents Louis VIII et Blanche de Castille. Il devient roi en 1226 et meurt à Tunis de la peste en 1270.

Jean de Joinville (1224-1317) noble champenois, biographe de Saint Louis a été sénéchal de Champagne et historien du règne, il suit Louis IX à Aigues-Mortes et en Terre sainte lors de la septième croisade.

Philippe IV Le Bel (1268-1314), fils de Philippe III le Hardi (1245-1285) et de sa première épouse, Isabelle d’Aragon, est roi de France de 1285 à 1314.

A la bataille de Courtrai ou des éperons d’or rn 1302), les flamands vainquirent les français ce qui est célébré par un timbre belge.

Un rappel sur les croisades

Pendant les croisades, l’ordre du temple créé à l’occasion du concile de Troyes en 1129  rassemblait dans une structure militaro-religieuse, des chevaliers de toute l’Europe ; il constitua à travers l’Europe catholique d’Occident et à partir de dons fonciers, un réseau de monastères appelés commanderies, pourvus de nombreux privilèges notamment fiscaux. Cette activité soutenue fit de l’Ordre un interlocuteur financier privilégié des puissances de l’époque, le menant même à effectuer des transactions sans but lucratif avec certains rois, ou à avoir la garde de trésors royaux. cette structure prit un poids politique de plus en plus considérable et s’attira les foudres aussi bien de la papauté que de Philippe le Bel.

Le procès de l’ordre du Temple est une affaire judiciaire internationale du xive siècle. L’ordre du Temple est accusé en 1307 par la royauté française de plusieurs chefs d’accusation comprenant l’hérésie, la simonie, la sodomie et l’idolâtrie. L’ordre fut dissous en 1312 par le pape Clément  V. Un timbre bulgare fait mémoire de cet événement de 1307.

Le frère cadet de Philippe le Bel , Charles IV le Bel (né à Creil en 1294-1328) devient roi en 1322 et meurt à son tour de maladie en 1328, à 33 ans. Il est le dernier capétien direct.

Quelques personnages marquants du quinzième siècle

Jeanne d’Arc (1312-1331) est représentée à son départ de Vaucouleurs sur le timbre Yt 1379 émis en 1969.

Elle avait été célébrée précédemment par un timbre émis en 1929( Yt257) pour le cinquième centenaire de la délivrance d’Orléans.

Un autre timbre (Yt 768) la représente en effigie dans une série émise en 1946 avec des célébrités du quinzième siècle.

Dautres célébrités sont :

  • le poète Villon (1431-1489) Yt 765,
  • le peintre Jean Fouquet (1415-1480) Yt 766,
  • le chroniqueur Philippe de Commynes (1447-1511), Yt 767,
  • le théologien, philosophe et homme politique Jean Charlier dit Jean de Gerson (1363-1429) Yt 769,
  • et le roi Charles VII-1422-1461- (Yt 770).

Deux autres timbres ont été consacrés à Jeanne d’Arc : Yt 2051 monument national,

et Yt 3002 : maison natale à Domrémy-la-pucelle.

Une église lui a été consacrée à Rouen où elle fut brûlée comme hérétique car s’habillant en homme (vitraux sur ces timbres Croix rouge émis en 1979 Yt 2070 et 2071. Réhabilitée dès 1456, elle fut béatifiée en 1909 comme le rappelle ce timbre de Monaco.

Canonisée en 1920, Jeanne d’Arc devient une des deux saintes patronnes secondaires de la France en 1922 et a encore eu deux timbres émis en 2012 respectivement en France et au Vatican pour célébrer le sixième centenaire de sa naissance.

On passe ensuite aux Valois.

Philippe VI (1298-1350),  issu de la branche cadette de la maison capétienne, dite maison de Valois, fondée par son père Charles de Valois, frère cadet de Philippe IV le Bel est roi en 1328.

La guerre de Cent Ans démarre sous le règne de Philippe VI. C’est un conflit entrecoupé de trêves plus ou moins longues, opposant, de 1337 à 1453 (bataille de Castillon), la dynastie des Plantagenêt (puis des Lancastre) à celle des Valois et, à travers elles, le royaume d’Angleterre et celui de France.

A la bataille de Cassel en 1328, suite à la demande d’aide du comte de Flandres pour mater les insurgés flamands Philippe VI fut victorieux.

A la bataille de Crécy le 26 août 1346, Jean de Luxembourg, dit l’Aveugle, allié des français (né le 10 août 1296) est tué. .

Il fut roi de Bohême en 1310 par son premier mariage, comte de Luxembourg en 1313, et roi titulaire de Pologne. C’est un héros national luxembourgeois.

Jean II le Bon (1319-1364, à Londres), fils du roi Philippe VI et de son épouse Jeanne de Bourgogne, est roi de France de 1350 à 1364. Il est battu à Poitiers par les anglais, fait prisonnier et relâché après paiement d’une énorme rançon. Il eut avec Bonne de Luxembourg un fils qui fut couronné roi sous le nom de Charles V.

Rivalités avec la maison de Bourgogne

Nous ne pouvons passer sous silence la maison de Valois-Bourgogne, une branche cadette de la maison de Valois, née de la concession du duché de Bourgogne par le roi de France Jean II le Bon à son fils Philippe le Hardi, en 1363.

Cinq personnages ont été importants pour l’histoire de France car ils souhaitaient se dégager de la suzeraineté du roi de France pour « reconstituer la Lotharingie :

  • Philippe le Hardi (1342-1404)
  • Jean sans Peur (1371-1419)
  • Philippe le Bon (1396-1467),
  • Charles le Téméraire (1433-1477)
  • Marie de Bourgogne (1457-1482).

Mais revenons à nos rois bien français. Charles V le sage ( 1338-1380), époux de Jeanne de Bourbon (1350-1378) est roi en 1364.

Deux militaires éminents de cette période sont timbrifiés.

  • Bertrand du Guesclin, né vers 1320 au château de la Motte-Broons près de Dinan et mort le 13 juillet 1380 devant Châteauneuf-de-Randon ; il a été enterré à saint Denis ; c’est un noble breton, connétable de France et de Castille par Charles V en 1370, personnage majeur de la première partie de la guerre de Cent Ans (Yt 544).
  • Jean de Vienne (1341-1396), nommé amiral de France par Charles V ; il a aussi participé à des batailles terrestres auprès de Du Guesclin , notamment celle de Cocherel(près de Vernon) en 1364 contre les forces conjointes de Charles de Navarre allié aux anglais. Les français furent victorieux  ce timbre (Yt 544) célébrait le sixième centenaire de sa naissance et a été émis au profit des œuvres de la marine en 1942.

Jehan Froissart (1337-1410) chroniqueur a traité de la première moitié de la guerre de Cent ans.

Charles VI (1368-1422), fils de Charles V et époux d’Isabeau de Bavière devient  roi en 1380.

Sous son règne et alors qu’il y était absent du fait de sa folie, se déroule la Bataille d’Azincourt (1415) contre les troupes d’ Henri V d’Angleterre ;  les anglais sont victorieux et en sont fiers comme rappelé sur ce timbre anglais émis récemment.

Nous mentionnerons aussi Charles d’Orléans (1394-1465, fils d’un frère de Charles VI qui fut auteur de poèmes (Yt 1445).

Charles VII (1403-1461), fils de Charles VI , est roi  en 1422 et père de Louis XI.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est charles-VII-F.png.

Il est l’époux de Marie d’Anjou (1422-1461).

Le roi René 1er d’Anjou (1409-1480) cumula par héritages de nombreuses possessions. Il fut Roi de Naples et de Sicile, de Jérusalem, Duc de Lorraine, Comte de Provence,… Ce fut à la fois un grand amateur éclairé des arts et un remarquable gestionnaire. Il s’attacha à faire prospérer ses domaines. Lors de la guerre de Cent Ans, le duc René d’Anjou soutient le roi Charles VII, son beau-frère contre les Anglais.

Louis XI (1423-1483) est roi de 1461 à 1483 et représenté sur ce timbre émis en 2021.

Il est l’époux de Charlotte de Savoie (1441-1483) et a pour fils Charles VIII.

Au siège de Beauvais en 1472, s’est illustrée Jeanne Hachette. Cette figure emblématique de la résistance beauvaisienne face à Charles le téméraire aurait repoussé une attaque bourguignonne sur la ville de Beauvais avec une hachette, d’où le rang d’héroïne française .

Louis XI a signé le traité de Picquigny avec Edouard V d’Angleterre en 1475 qui met fin à la guerre de Cent ans.

. Il est le créateur de la grande poste (Yt 543).

Sous son règne la bataille de Nancy en 1477 (Yt 1943) oppose, le 5 janvier 1477, l’armée du duc de Bourgogne Charles le Téméraire à la vaste armée réunie autour du duc de Lorraine René II.

Elle se solde par la défaite et la mort du Téméraire. Dès l’annonce et la confirmation de la mort de Charles le Téméraire, Louis XI s’empare d’une partie de l’État bourguignon : duché et comté de Bourgogne, Picardie, Artois et Flandre, au détriment de Marie de Bourgogne, fille et seule héritière du Téméraire.

Anne de France, dite Anne de Beaujeu, née en avril 1461 à Genappe (Pays-Bas bourguignons) et morte le 14 novembre 1522 à Chantelle (actuellement dans l’Allier), fut princesse et régente de France ,à la mort de Louis XI en 1483 car Charles VIII a treize ans et demi, la majorité royale étant fixée alors à quatorze ans. Anne de Beaujeu exerce la régence, de 1483 à 1491 avec son mari.

Branche Valois-Orléans

En 1498, Charles VIII , né en 1470, fils de Charles d’Orléans et roi en 1483  meurt sans descendance et la couronne passe à la branche Valois-Orléans.

 Louis XII, né en 1462 (fils de Charles d’Orléans et de Marie de Clèves) est roi de 1499 à 1515; il épouse successivement Jeanne de France, Anne de Bretagne et Marie Tudor.

François I (1494-1547) a pour père Charles d’Angoulême et mère Louise de Savoie, il devient roi en 1515 et a épousé Claude de France, puis Eléonore de Habsbourg. En Italie, la guerre est victorieuse pour les français à Marignan en 1515 , mais ils sont battus à Pavie en 1525.

En 1520 se tient, près de Calais, le Camp du Drap d’or entre François 1er et Henri VIII.

Pierre Terrail, seigneur de Bayard, plus connu sous le nom de Bayard ou du chevalier Bayard (Yt 590), né en 1476 au château Bayard à Pontcharra en Isère et mort le 30 avril 1524 à Romagnano Sesia (Novara) ou Rovasenda (Vercelli), Piémont, est un noble dauphinois qui s’illustre notamment comme chevalier durant les guerres d’Italie (xve et xvie siècles.

La Paix des Dames a été signée en 1529 entre Louise de Savoie et Marguerite d’Autriche. Elle met fin à la septième guerre d’Italie entre les deux souverains François Iᵉʳ et Charles Quint.

La chirurgie se développe avec Ambroise Paré (1510-1590).

Henri II (1519-1559), fils de François 1er devient roi de France en 1547 et épouse Catherine de Médicis et aura pour enfants : François II, Henri III, Charles IX, Claude de France,

Mentionnons aussi Marguerite d’Angoulême (1492-1549) sœur de François 1er  grand-mère d’Henri IV, femme de lettres, auteur de l’Heptaméron.

Michel de L’Hospital, né selon les sources entre 1503 et 1507, au château de la Roche à Chaptuzat, près d’Aigueperse en Auvergne, et mort le 13 mars 1573 au château de Belesbat à Boutigny-sur-Essonne est conseiller au parlement de Paris (1537), ambassadeur au concile de Trente, maître des requêtes, surintendant des Finances (1554), chancelier de France (1560) et poète latin. Son nom reste associé aux tentatives royales de pacification civile durant les guerres de religion.

.

La reine mère, Catherine de Médicis (1519-1589), qui gouverne au nom de son fils Charles IX, âgé de vingt-deux ans, mais de caractère faible, a pourtant jusque-là professé des idées tolérantes vis à vis des protestants. En 1570, elle a signé la paix de Saint-Germain accordant aux protestants des places de sûreté (en particulier La Rochelle) malgré la mauvaise humeur des Guise, chefs du parti catholique.

François II (1544-1560) devient roi en 1559,

et épouse Marie Stuart.

Charles IX (1550-1574), fils d’Henri II et Catherine de Médicis, époux d’Elisabeth d’Autriche est roi en 1560.

Henri III (1551-1589 assassiné) est le dernier  Valois parvenu au trône en 1574. Il a aussi été roi de Pologne.

Sous les règnes des trois derniers rois Valois, les guerres de Religion déchirent la France. Les atrocités atteignent leur point culminant dans la nuit du 23 au 24 août 1572, lors des massacres de la Saint-Barthélemy

Bibliographie

https://philatelie-pour-tous.fr/jean-de-luxembourg-jean-ier-de-boheme-roi/

https://amities-francophones.clicforum.com/t22253-Les-conflits-concernant-la-France-de-l-Antiquit-l-Ancien-R-gime-Louis-XIII.htm?start=70

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.