Istrie, Trieste et Fiume : histoire illustrée par le timbre

istriecarte

L’Istrie est une péninsule de l’Adriatique de forme triangulaire pointée vers le sud, attachée au continent par le nord-est. Sa superficie est de 2 820 km2. Son littoral commence au nord-ouest au golfe de Trieste, s’étend sur 242,5 km jusqu’au cap Kamenjak, puis s’infléchitjusqu’à la baie de Kvarner, où se trouve la ville de Rijeka qui a longtemps porté le nom italien de Fiume.

Cette régionest aujourd’hui principalement croate et, dans une moindre mesure slovène et italienne ; ellea d’abord fait partie de l’empire romain (on y retrouve de nombreux vestiges de monuments), très provisoirement, byzantine (avec Trieste) en 628, puis franque en 788, en partie germanique en 1190, en partie terre des Habsbourg en 1335 (Carniole). Le reste du territoire fait alors partie de la République de Venise jusqu’en 1795. A cette date, les armées révolutionnaires occupent la république de Venise, puis de 1797 à 1805 la partie de l’Istrie vénitienne et les iles du golfe de Kvaerner.

Toute cette région fait ensuite partie de l’empire austro-hongrois à partir de 1815: Trieste et Venise en Autriche et Fiume en Hongrie. Une partie de la Vénétie, dont Venise, est rattachée au Royaume d’Italie après la défaite de l’Autriche à Sadowa en 1866.

Un timbre de la période austro-hongroise, oblitéré à Trieste en 1906 est représenté ci-dessous.

trieste-autriche1

La région est complètement redécoupée à la suite de la première guerre mondiale et du premier traité de Rapallo (12 novembre1920). Une grande partie de ces territoires, ainsi que la ville dalmate de Zara (Zadar) en Dalmatie et les îles du golfe de Kvaerner sont attribués à l’Italie. Le statut de l’état indépendant de Fiume, créé à la suite de l’intervention musclée du poète Gabriele d’Annunzio à la tête de ses « arditi » avait alors été réglé provisoirement. Des timbres hongrois surchargés « Fiume »sont d’abord utilisés, puis des timbres libellés poste di Fiume.

fiumetimbre-2

Certains des timbres de Fiume émis en 1919 portent au verso l’indication “Posta di Fiume”.

fiumerecto  fiumeverso2

 Sur cet aspect “Les versos qui parlent“, voir l’article à ce titre dans les mini-conférences.

En 1918, on trouve aussi des timbres autrichiens ou italiens surchargés Venezia Giuliapour Trieste et son arrière pays, Venezia tridentina (pour la région de Trente), ainsi que des timbres surchargés en centesimi et corona utilisés aussi bien en Venezia Giulia que Tridentina, avant que tous ces territoires utilisent des timbres italiens .

venetiejulienne1

L’histoire postale se complique à la suite  de la seconde guerre mondiale. Les yougoslaves s’emparent  des  régions de Fiume et Trieste en 1945 et surchargent alors les timbres de la république sociale italienne  respectivement de la surcharge “FIUME-RIJEKA” et “TRIESTE-TRST”.

trieste-fiumeyougoslave

Après la seconde guerre mondiale, l’ONU a créé en 1947 le territoire libre de Trieste neutre comprenant deux zones qui ont existé de 1947 à 1954. La zone A (surcharge AMG-FTT –Allied Military Government-Free Triest Territory) sur timbre italien. Ce territoire est retourné à l’Italie le 26 octobre 1954 et utilise des timbres italiens.

triesteamgftt2

La zoneB  a eu des timbres légendés “TL Trieste Vuja”,STT Vujna ou Vuja”, et  des timbres yougoslaves surchargés “SST-Vujna”. Le dernier timbre mentionné ci-dessous porte l’oblitération de Koper (Capo-d’Istria) qui fait aujourd’hui partie de la riviera slovène. En 1954, elle a été intégrée à la Yougoslavie et partagée entre les républiques de Slovénie et de Croatie.

trieste-zone-b

Le reste de la Vénétie Julienne (arrière pays de Trieste) a reçu des timbres italiens surchargés (AMG-VG) de 1945 à 1947 et utilise depuis des timbres italiens.

venetiejulienne-2

 

L’Istrie, littoral slovène, comprenant Fiume a utilisé en 1945 des timbres italiens surchargés « Istra »et des timbres spécifiques légendées enlangues italienne et slovène ( respectivement « Istria littorale Sloveno » et « Istra Slovensko Primorje », puis yougoslaves surchargés avant d’être annexée à la Yougoslavie en 1947. Le dernier timbre représenté ci-dessous est oblitéré de Piran qui fait aujourd’hui partie de la riviera slovène.

 istrielittoralslovene-a1

istrie-littoralsloveneb1

 Les timbres ci-dessus représentent le château de Duino, le viaduc sur la Soca à Solkan et l’amphithéatre de Pula.

 Toutes ces modifications de frontières se sont traduites par des exodes de population ainsi que le rappelleen 1997 et 2005  des  timbres italiens mentionnant les réfugiés d’Istrie, Fiume et Dalmatie.

istrie-immigration

En 1968, la Yougoslavie a tenu à rappeler  le vingt-cinquième anniversaire de la réunion de l’Istrie et du littoral slovène. Le timbre émis représente une partie des fresques du Moyen Age peintes par Janez de Kastvo à la fin du quinzième siècle.

istrieyoug

Aujourd’hui, jevous invite à un voyage rapide sur la côte depuis Trieste (les trois premiers timbres, dont un émis en 2008 en Autriche représentant le bureau de la poste impériale et royale), en passant par Portoroj, aujourd’hui en Slovénie, Rovinj, Opatija, Rijeka, et en allant même jusqu’à Zadar, ces quatre dernières villes faisant partie de la Croatie.

trieste-aujourdhui

triestekk

sloveniecroatie1

croatie-aujourdhui

Un timbre récent d’Italie émis en décembre 2007 montre aussi une vue de Fiume (Rijeka).

trieste-aujourdhui2

Un extrait de cet article a été publié en slovaque dans la revue Svetovej Literatury 4/2010 Rocnik XLVI, p.135et 136

Pour plus d’informations , je vous conseille les sites internet suivants :

Sur la relation entre la philatélie et  les politiques de représentation nationale, voir l’article en anglais de Vida Zei

Pour en savoir plus sur l’histoire philatélique, on peut consulter le site internet (sans photos et en italien) qui parle d’une exposition récente (en 2004 ?)

Un ouvrage est spécifiquement consacré à l’histoire postale et philatelie du « littorale sloveno », voir :

Le site suivant donne une description exhaustive des émissions utilisées en Istrie. Une partie de l’iconographie est issue de ce site :

Pour encore plus de détails, taper « istria, littorale sloveno » dans votre moteur de recherche préféré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*